• Critique - Dans de beaux draps en Italie de Mélanie Fortin

    Critique - Dans de beaux draps en Italie de Mélanie Fortin

     

      

    Il y a peu de temps, je vous parlais du premier roman de Mélanie Fortin : Elle danse avec la folie. Eh bien j’ai eu la grande chance de pouvoir me procurer son tout nouveau roman lors de son lancement et aussi de pouvoir la rencontrer enfin « en personne »! Un petit bout de femme charmante à souhait et qui a généreusement donné son temps et son magnifique sourire à toutes les personnes s’étant déplacées pour venir la rencontrer.

     

    En une semaine (je devrais spécifier : pendant les siestes de mes enfants), j’avais terminé ma lecture de Dans de beaux draps en Italie (Éditions JCL) et j’étais complètement sous le charme. Rien à voir ici avec son premier roman qui traitait du sujet fort sérieux de la schizophrénie. En fait, ce nouveau roman nous emmène dans un délicieux voyage en Italie, à travers les yeux et les émotions du personnage d’Anabelle, une maman de deux enfants en couple depuis une dizaine d’années.

     

    Oui, Anabelle est une mère et une épouse exemplaire. Mais elle se sent dépassée par la routine qui l’oppresse. Son couple bat de l’aile sans qu’elle ne sache trop pourquoi. Ses enfants la comblent de bonheur, mais pas sa vie professionnelle qui ne répond pas à ses aspirations depuis des années. Elle a mis de côté son rêve de publier un livre de photographies pour se consacrer à sa famille et elle se rend compte qu’elle s’est complètement oubliée depuis. Jusqu’au jour où tout bascule lorsqu’elle trouve une lettre qui lui dévoile que son mari voit une autre femme. Elle décide donc de partir sur un coup de tête pour l’Italie avec son amie Katherine. C’est là-bas qu’elle fera le point sur sa vie, qu’elle donnera libre cours à sa passion pour la photo et aussi qu’elle partagera de merveilleux moments avec Richard… Un magnifique parcours qui nous montre que lorsque notre vie semble basculer dans le vide, c’est pour nous amener à vivre d’une façon plus près de nos aspirations.

     

    Je ne saurais vous qualifier toutes les émotions qui m’ont assaillies tout au long de ma lecture. J’ai été subjuguée par la beauté des phrases et des images de ce roman ; j’en ai pleuré et ri d’innombrables fois ! Je me demandais comment elle avait pu trouver les bons mots pour parler de l’amour d’une mère pour ses enfants, du désir coupable d’être plus qu’une mère, de la volonté de vouloir plus pour nous-même après s’être oubliée pendant trop longtemps, de la recherche du désir dans les yeux d’un homme. En effet, comment peut-elle avoir trouvé les mots pour ces choses que peu de femmes sont capable de verbaliser ? Elle l’a pourtant fait ! Et c’est pour le plus grand délice de tous ses lecteurs.

     

    Je vous souhaite donc, chers lecteurs, un merveilleux voyage en Italie avec Anabelle. Ceci était probablement ma dernière critique avant l’arrivée de mon 3e petit homme, mais je vous reviendrai en force très bientôt !

     

    Soyez à l’affut des nouvelles de Mélanie Fortin et de ses romans sur ses pages Facebook

    https://www.facebook.com/MelanieFortin.auteure?ref=ts&fref=ts

    https://www.facebook.com/DansdebeauxdrapsenItalie?fref=ts

    https://www.facebook.com/pages/Elle-danse-avec-la-folie/167661426624712?fref=ts


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :